Phone

05 55 60 79 37

Email

val.quinat.mk@orange.fr

Sur rendez-vous

Lun - Ven

Interactions périnée et abdominaux

Pourquoi est-il aussi important de contrôler le périnée durant le travail des abdominaux ? C’est une question de physiologie. 

La sangle abdominale

Tout d’abord, rappelons que les abdominaux ont pour fonction motrice d’être les fléchisseurs du tronc, c’est-à-dire que ce sont ces muscles que nous utilisons lorsque nous nous penchons en avant ou lorsque nous nous asseyons depuis la position couchée. 

Nous évoquerons ici 3 grand groupes d’abdominaux :

les grands droits (les tablettes de chocolat) ;

  • le transverse (au niveau du bas ventre, lorsque l’on cherche à coller le nombril contre la colonne vertébrale)
  • les obliques (ils marquent la taille) qui permettent les rotations du tronc.

Que ce passe-t-il lors du travail de la sangle abdominale ?

Il faut imaginer le périnée comme le couvercle d’une boîte qui aurait la « tête » en bas. Si le couvercle ne tient pas bien, ce que la boîte contient tombe !

Par ailleurs, concernant la coordination de la respiration et la contraction abdominale il faut comprendre que le tronc d’un humain est constitué de deux caissons :

  • un caisson qui a la capacité de changer de volume (les poumons) qui se gonflent et se dégonflent à chaque inspiration et expiration ;
  • un caisson qui peut se déformer mais pas changer de volume (les viscères).

Ces deux caissons sont « empilés » l’un sur l’autre. Ils sont séparés par un muscle appelé diaphragme. Ce muscle s’abaisse et se lève lors des mouvements respiratoires. 

Lorsque l’on inspire, les poumons se gonflent, le diaphragme s’abaisse et vient appuyer sur les viscères. Les viscères se déforment et poussent le ventre en avant, sur les côtés et vers le bas (le périnée). A ce moment-là, si les abdominaux sont contractés, les viscères n’ont d’autre choix que de pousser vers le bas, sur le périnée.

A l’expiration, les poumons se dégonflent, le diaphragme remonte et les viscères peuvent remonter, le ventre et les côtés sont rentrés et il n’y a que peu de pressions sur le périnée. Les abdominaux peuvent être contractés.

Au cours du travail des abdominaux, si les poumons sont gonflés et le diaphragme abaissé, les viscères ne peuvent trouver de place ni devant, ni sur les côtés. Ils ne peuvent donc trouver d’espace qu’en poussant vers le bas ce qui entraîne de fortes pressions sur le périnée.

D’où l’importance de la coordination de la respiration lors du travail des abdominaux.

Cette prise en compte est omniprésente dans la méthode Pilates, d’où son grand intérêt et son utilisation dans la rééducation abdominale.

La rééducation en pratique

Ici, pas d’appareil. Le seul outil sera votre propre corps. Le travail s’effectue sur tapis, au sol. Couché sur le dos, le plus souvent car le poids de votre corps contre la pesanteur est une résistance suffisante pour un travail efficace. Mais ils seront travaillés aussi sur le côté et en appui sur les mains en quadrupédie.