Phone

05 55 60 79 37

Email

val.quinat.mk@orange.fr

Sur rendez-vous

Lun - Ven

Qu'est-ce qu'un kinésithérapeute et que fait-il ?

Le masseur-kinésithérapeute est un professionnel de santé formé qui a obtenu un Diplôme d’État lui conférant le droit d’exercer en France. Il s’agit d’un omnipraticien armé d’une multitude de méthodes et d’outils pour aboutir au résultat souhaité. Il utilise pour cela ses mains, pour des mobilisations ou des massages mais aussi la physiothérapie (chaleur, froid, électrothérapie…) et d’autres techniques gymniques adaptées.

La méthode employée tiendra compte du diagnostic et de la prescription médicale mais sera affinée par un bilan kinésithérapique permettant de déterminer la conduite du traitement à suivre. Les problématiques sont très différentes en fonction de l’âge du patient, de son état antérieur, des améliorations à attendre ou non, de son état psychologique.

L’humain est bien au cœur du métier de kinésithérapeute. Le patient n’est pas abordé comme un « malade » mais comme une personne qu’il doit aider. C’est pour cette raison qu’il cherche à connaître le mieux la personne qui le consulte afin de coller à sa réalité et à la réalité de sa guérison, si guérison il doit y avoir.

Le kinésithérapeute est expert en anatomie et en physiologie. Ce sont les bases de son travail. Lors de sa formation, il a passé de nombreuses heures à leur étude. Il doit connaître la structure du squelette, des muscles, des articulations, du système nerveux, respiratoire, digestif… Il a étudié les pathologies, directement liées à son champ d’expertise et celui-ci est vaste car il aura en charge des patients atteints de troubles strictement ostéo-articulaires, des patients douloureux, des personnes équipées de prothèses, des malades souffrant de problèmes respiratoires, des patients atteints de cancer… Au cours de sa formation, on lui a remis une « boite à outils », à lui de chercher dans ses tiroirs ce qui va correspondre le mieux à Mme X ou M. Y. et aussi, d’aller créer d’autres tiroirs en se formant à de nouvelles techniques ou en approfondissant ses connaissances de base.

Il est en relation avec son « patient » durant plusieurs semaines, des mois, voire des années. Il est un guide. Il ne fait pas à la place de, mais avec. Il accompagne et encourage. Il donne des limites aussi parfois et doit rappeler les réalités de ce qui est et de ce qui pourra être changé.

Lorsqu’il donne des conseils, c’est toujours avec bienveillance et dans le but de mettre toutes les chances du côté du patient. L’objectif final est que le patient se passe de lui.