Phone

05 55 60 79 37

Email

val.quinat.mk@orange.fr

Sur rendez-vous

Lun - Ven

Différentes pathologies respiratoires peuvent être améliorées par la kinésithérapie mais la plus fréquente, actuellement,  en consultation en cabinet est la BPCO.

La BPCO (Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive) atteint la fonction respiratoire. La BPCO est une pathologie mal connue du grand public mais pourtant très fréquente et diagnostiquée tardivement. Elle atteint principalement les fumeurs et les personnes exposées à des poussières. Elle se caractérise par des difficultés respiratoire (dyspnée) et par un encombrement bronchique permanent. Elle passe souvent pour un “gros rhume” qui dure plusieurs mois.

Des test de volume respiratoires sont effectués par le pneumologue qui pose le diagnostic.

Le traitement se fait par la prise de médicaments, la kinésithérapie respiratoire et l’activité physique.

Le kinésithérapeute, en ville, utilise des techniques manuelles visant à augmenter le volume respiratoire. La plupart du temps, il convient de guider et de contrôler la respiration. Il s’agira de faire prendre conscience et de diriger la respiration, selon l’effet recherché (augmentation des amplitudes respiratoire, désencombrement bronchique en favorisant une toux “efficace”…). La compréhension et la participation du patient sont très importantes. Dans certains cas, si ces composantes ne sont pas présentes, se seront les mains seules qui seront guides, comme chez le nourrisson.

Par ailleurs, dans le cadre de ce type de pathologie un travail global sera fait sur le contrôle postural et le renforcement musculaire.

On peut supposer, à l’heure actuelle que ces prises en charges seront nécessaires pour les suites du COVD 19. Nous sommes en attente des recommandations des Autorités de Santé à ce sujet.